Biographie de Francine Del Pierre

Print Friendly and PDF

Francine à l’atelier de la rue Bonaparte ©DR.

Francine Del Pierre naît à Paris le 2 décembre 1917. Élevée dans une famille bourgeoise, attirée par le domaine artistique, curieuse et cultivée, elle devient journaliste, jusqu’à ce que :

…en décembre 1946, ayant touché pour la première fois à de l’argile, j’ai décidé en quelques heures de bouleverser ma vie et de devenir céramiste. J’avais un métier, j’étais secrétaire de rédaction, et rien, absolument rien, n’avait préparé cette métamorphose.

Mettant son projet à exécution, Francine Del Pierre part avec deux amis, le peintre Albert Diato et Gilbert Portanier à Vallauris, village de potiers, qui est devenu un pôle d’attraction depuis que Picasso s’est installé à l’atelier Madoura.

Trouver un artisan qui accepte de m’apprendre à tourner ne posa aucun problème et me voilà au travail. Mais je suis petite, particulièrement petite et les tours des potiers du village étaient construits bien au-delà de mes mesures. Après quelques semaines, j’étais épuisée.*

Francine chercha donc une autre méthode pour travailler l’argile.

D’une réflexion à une autre, peu à peu, l’idée du modelage m’apparut comme la solution…*

Mais, à Vallauris, il n’y avait personne pour lui enseigner cette technique et c’est donc seule, à force de travail et de tâtonnements, que Francine mit au point sa méthode basée sur l’emploi de « colombins ». Au printemps 1951 elle quitte Vallauris avec Diato pour s’installer rue Brancion où elle poursuit ses recherches. En même temps elle réfléchit à son engagement.

Tout comme le peintre voit son œuvre, je voyais vraiment la poterie comme un moyen possible d’expression, moyen que je voulais aussi indépendant de son rôle décoratif, qui est aussi celui de la toile, que de son rôle utilitaire. L’idée d’un contenu émotionnel propre à l’objet en soi venait seulement de s’affirmer en moi…*

La lecture du Livre du potier du céramiste Bernard Leach conforte Francine Del Pierre dans sa vocation. Elle commence progressivement à exposer ses œuvres et, en 1952, elle s’installe quelques mois à Londrespour préparer une exposition à la célèbre Galerie Primavera. C’est au cours de ce séjour qu’elle rencontre Bernard Leach. Elle gardera toute sa vie des liens avec lui et avec le japonais Shoji Hamada. Ils exposeront ensemble à plusieurs reprises.

À partir de 1954, Francine Del Pierre travaille dans son premier véritable atelier au 74 de la rue Albert dans le XIIIe arrondissement de Paris. Dès 1955 elle y donne des cours, car, même si elle présente ses oeuvres à la galerie MAI à Paris et dans différentes manifestations comme la Triennale de Milan, ses revenus ne lui suffisent pas pour subsister.

Et c’est ainsi, qu’en 1957, Fance Franck devient son élève…

Mais l’atelier de la rue Albert est petit et vétuste et lorsqu’en 1959, l’occasion se présente d’un atelier situé rue Bonaparte, Francine et Fance réussissent à l’acheter avec l’aide de quelques amis.

Francine Del Pierre ©DR - © Jean Vertut-Shoji Hamada et Bernard Leach © A.Holmquist.

L’atelier de la rue Bonaparte devient alors un lieu d’échange et de création fréquenté par élèves, amis, clients et mécènes. Confidentielle en France, son œuvre jouit d’une reconnaissance internationale : elle est montrée dans de nombreuses expositions institutionnelles. Elle est présente dans les collections publiques des plus grands musées. Francine Del Pierre meurt le 17 janvier 1968, à l’âge de 54 ans. Bernard Leach écrit en hommage à Francine Del Pierre :

La France a perdu le plus remarquable de ses potiers et le monde l’un de ses meilleurs... Un vase, ou toute œuvre, est le reflet de l’être… Que faut-il dire encore de Francine ? De cette petite femme indomptable qui a mis son âme dans son œuvre et qui, durant de longues années de solitude, en face même de la faim, est demeurée fidèle à ce qu’elle avait à dire.

* Extraits de Pourquoi et comment je modèle, catalogue de l’exposition de Hambourg, 1967.

Visitez l’atelier

Une photo de l’atelier
Vous êtes ici : Accueil > Les artistes et les œuvres > Francine Del Pierre > Biographie